• Groupe de soutien Post Partum

    Devenir mère, rester femme

    Devenir mère, pour celles qui le décident, c’est aussi (re)devenir femme, ou plutôt le rester. Tandis que le ventre arrondi attire toutes les attentions, après l’accouchement, le regard de notre société se tourne volontiers vers le nouveau né plutôt que vers le ventre flasque, les vergetures ou les kilos en trop qu’il faudrait à tout prix gommer. Bien souvent à ce moment-là, le bien-être de l’enfant se substitue à celui de la mère. Et si les deux n’étaient pas incompatibles ? 

     

    Durant cette période, entre l’accouchement et le retour des premières règles, nous souhaitons mettre les femmes et leurs corps au centre. Dans un monde que l’on rêve égalitaire, le post-partum est un enjeu sociétal et politique. 

     

    Libérer sa parole

    Transformations physiques, violences obstétricales, convalescence, vulnérabilité et isolement : nombreux sont les obstacles et tabous qui entourent l’accouchement et le post-partum. BEYOND MOTHERHOOD est un lieu d’échanges autour de cet enjeu de taille, un endroit où ces vécus – trop souvent incompris par le corps médical, l’entourage ou les femmes elles-mêmes - peuvent être exprimés, partagés, entendus et soulagés. La libération de ces récits va ici de paire avec la réappropriation du corps post-partum par le mouvement et la danse. 

     

    Soutenir les femmes et casser les tabous

    Ce que nous souhaitons c’est redonner la parole à ces femmes ainsi que le pouvoir de leur propre transition. Pour qu’elles redeviennent actrices d’elles-mêmes, nous leur apporterons écoute et soutien tout en leur permettant de connecter leurs vécus avec ceux d’autres femmes et grâce aux conseils de professionnel.les du secteur (sages-femmes, psychologues, kinésithérapeutes, sociologues…). 

     

    Pascaline vous parle des "Injonctions naturelles".

     

    Précision : ce que l’on entend par « post-partum » :  

    Nous voulons inclure dans les activités toute personne ayant vécu une grossesse, qui se sent en “état” de post-partum et qui ressent le besoin d’être entendue et accompagnée. (Cette définition inclut les IVG, fausse couche, ou femmes qui ont accouchées).

    Activités au sein du projet BEYOND MOTHERHOOD : 

     

    Possibilité de s'inscrire juste pour 1 atelier même si la participation au parcours entier est recommandée.

    ★ 3 Ateliers post-partum non-mixte (8 femmes)

    L’atelier commencera avec la Self Love Dance suivi par un

    cercle de paroles. La 4ème rencontre se fera autour d’un thème, avec

    l’intervention d’un.e spécialiste qui pourra répondre à vos questions. 

     

    3 ateliers post-partum en mixité (8 femmes et hommes)

    (l'entourage le plus proche, frère soeur, mère ou père)

    L’atelier commencera avec la Self Love Dance suivi par un cercle de

    paroles. La 4ème rencontre se fera autour d’un thème, avec

    l’intervention d’un.e spécialiste qui pourra répondre à vos questions. 

     

    Webinaire post-partum
    Durée : 1H30 

     

    Ce webinaire s’adresse à toutes mères ou futures mères, désireuses de briser les tabous autour de la période post-partum, cette phase transitoire qui bouscule tant les corps, que les repères de vie, le moral, la sexualité, l’identité mais aussi la santé physique et psychique des (futures) mamans.

     

    Durant ce webinaire, nous allons reformuler et questionner les croyances, les gestes et les mots qui contribuent à faire baisser votre estime de vous-même, ainsi que vos ressentis post partum.

    Nous allons vous inviter à interroger votre corps et lui poser cette

    question à la fois simple et essentielle : De quoi aurait-il besoin durant cette phase

    post-partum ?

    L’objectif : vous permettre de vous (ré)approprier votre (futur) post partum, vos vécus et votre corps : les comprendre, leur donner un sens, mais surtout les apprivoiser pour finalement les accepter.

    C'est dans ce cadre que No-Body is wrong accompagne également les mères migrantes dans le cadre d'Eramus +.

    Voir +

Intervenant(e)s

Simona

Fondatrice de l’asbl No-Body is Wrong, une association qui contribue à la visibilisation et l’accompagnement des corps politiques, en transition et maltraités par notre société. Par le prisme du corps, ainsi qu’une grille de lecture féministe et intersectionnelle, No-Body is Wrong se consacre actuellement aux enjeux rencontrés par les victimes/survivant‧es de violences intimes, mais les également les corps post partum et transgenres.

Pascaline

Pascaline Crèvecœur est accompagnante en périnatalité et comédienne.

Tout d’abord diplômée en interprétation dramatique à l’INSAS, elle travaille en tant que comédienne dans le milieu théâtral et cinématographique puis se forme en tant que doula à l’AFA en 2017.

Spécialisée dans l’approche physiologique de la grossesse et l’accouchement, pour une préparation et un accompagnement à la naissance axés sur le corps et la reconnaissance des besoins spécifique de chaque individu, elle se consacre depuis un moment à la recherche sur les différents tabous et injustices liés aux difficultés maternelles et parentales dans notre société patriarcale.

Avec son engagement auprès de l’association No-Body is Wrong, Pascaline peut allier soutien et accompagnement concret auprès des personnes concernées et militantisme

féministe, pour œuvrer à une véritable considération des problématiques parentales et une libération de la parole des souffrances maternelles.

Zina Hamzaoui

sexologue/sage femme et fondatrice de l’association Co-naissance 

La sage-femme fait partie des praticiens de l’art de guérir. Elle a suivi un baccalauréat en 4 ans et continue de se former tout au long de sa carrière afin d’offrir des soins de qualité.

Elle travaille en équipe et collabore avec d’autres professionnels de santé : gynécologues, pédiatres, médecins généralistes, TMS de l’ONE, kinésithérapeutes, psychologues…

Maxime

Maxime est infirmier et vit à Arcachon.

Après avoir voyagé pendant 7 ans sur ses voiliers en mer des caraïbes, il se pose auprès de sa fille sur la côte Atlantique.

Au travers d'une relation amoureuse, la question de la contraception masculine thermique se pose. Seul hic : comment obtenir un slip chauffant sans aller à Toulouse consulter le Docteur Mieusset qui est le seul à s'occuper de cette méthode en France ? Il conçoit alors un nouveau dispositif (qui repose sur le même principe) pour faire face aux manques de moyens de pratiquer la remontée testiculaire : l'Androswitch.

Il s'agit d'un anneau qui est en quelque sorte la version moderne du slip chauffant.

Qui sommes-nous ?

Nous nous engageons pour un monde inclusif où tous les corps sont respectés et célébrés dans leur diversité. Parce qu’un regard violent enferme physiquement, No-Body Is Wrong contribue à soulager la souffrance des corps maltraités par le regard de la société et à dénoncer ces réalités par la création d’espaces d’échange et d’expression corporelle.

Ils en parlent mieux que nous

  • img intervenante
    Je suis persuadée que la beauté d’un corps en mouvement ne passe pas par sa conformité aux standards de beauté auxquelles la société nous a habituées. Au contraire je crois que la danse doit ouvrir sur une free-zone ou on permet aux corps d’exister dans leur plénitude, avec leur défauts. Il faut commencer à normaliser d'autres formes d’autre corps!” Simona Soledad
  • img intervenante
    La violence est une conduite qui peut prendre la forme d’actes, de mots ou d’omissions selon le niveau de civilisation (la place de la femme ou de l'imaginaire amoureux) du pays auquel on se réfère.
 La manière dans laquelle la femme est traitée dans le couple est un énorme indicateur du degré de développement d'un pays.
  • img intervenante
    Le manque de soins et d'attention de la part de notre société vis à vis des corps trans, queer, non-binaire est aujourd'hui quelque chose qui nous questionne beaucoup. Corps trans, corps queer, si les itinéraires de vie sont singuliers et pluriels, toutes ces personnes paient le prix fort pour vivre pleinement leur véritable identité : rejet, violences, harcèlement... Comment tout ça s'inscrit dans leur corps? Comment guider ces corps dans ce délicat processus de ré-appropriation? Comment les accompagner au mieux dans les différentes transitions?
  • #
    Corps qui défile dans les rues et s'exprime dans toute sa force politique ("Gloriosas" Yeguadas Latinoamericana) Un corps au pas décisif, un corps qui se déshabille ou se déguise sans limites ni pudeur. Un corps qui revendique le plaisir, qui sanctifie ses propres désirs, qui n'interdit pas la rue, la nuit, la politique. Ce dont nous avons besoin, c'est d'un corps nouveau, un corps qui se laisse revêtir par l'histoire, un corps qui embrasse sa propre histoire, et avec elle continue son chemin.

Notre éthique

Dans une dynamique de déconstruction des rapports sociaux entre les sexes, il semble primordial pour No-Body is Wrong de travailler avec toutes les personnes en désaccord avec les idéaux de représentation du corps dans l’espace public. C’est en cela que l’association s’inscrit dans un projet de “genre” et non uniquement un projet de “femmes”.

En savoir plus

Partenaires