• Qui sommes-nous ?

    ​​​​​​Parce qu’un regard violent enferme physiquement, No-Body Is Wrong contribue à soulager la souffrance des corps maltraités par le regard de la société et à dénoncer ces réalités à l’échelle systémique au travers de la création d’espaces d’expression corporelle & d’échange. 

     

    t

     

    Notre genèse

    Le projet est initialement née de Simona Soledad, danseuse et chorégraphe originaire de la Suisse italienne. Simona est née avec le syndrome d'Ehlers-Danlos, maladie génétique caractérisée par une anomalie du tissu conjonctif, c’est-à-dire des tissus de soutien.

    Cette réalité a nourri sa réflexion autour du concept de “corps politique” ou corps en transition, comme par exemple les corps trans, post partum, grands brûlés ou encore les corps victimes de violence conjugales. Si les itinéraires de vie de ces corps sont évidemment singuliers et pluriels, toutes ces personnes ont en commun de manquer de soins, de compréhension et d'attention de la part de notre société. Ils paient le prix fort d’une société qui ne reconnaît pas leur véritable réalité: rejet, stigmatisation, isolement, violences psychologiques et physiques...

    Comment alors guider ces corps dans leur délicat processus de réappropriation? Comment les accompagner au mieux dans leurs différentes transitions? Et comment amener leurs réalités au centre de nos débats?

    No-Body is Wrong, aujourd'hui portée par toute notre équipe, est ainsi née de ce désir d’accompagner l’apprentissage d’un autre regard, d'une autre manière d’approcher notre propre corps et celui des autres.

    Notre vision

    Un monde inclusif où tous les corps sont respectés & célébrés dans leur diversité. 


    Nos valeurs

    S’engager à la bienveillance - Un cadre sécurisant, respectueux des différences et sensibilités de chacun.e et à l’écoute de ces dernières est assuré dans chacune de nos activités.

    Assurer l'inclusivité - Nous comprenons, acceptons et valorisons les différences entre toutes les personnes.

    Lutter contre les discriminations - En conséquence, nous avons une politique de tolérance zéro à l’égard de tout type de discrimination, harcèlement et violence (psychologique et physique) qui pourrait survenir dans le cadre de nos activités.

    Agir avec honnêteté et intégrité - Dans tout ce que nous faisons, nous visons à agir honnêtement et équitablement dans nos relations avec toutes les parties prenantes.

    Multidisciplinarité - Nous sommes convaincus de l’intérêt de collaborer avec des professionnels de tous horizons qui peuvent apporter une expertise professionnelle bénéfique à nos projets.

    Ancrage local enrichi par des approches comparées multiculturelles - Nous souhaitons profiter de projets déjà réalisés dans d’autres contextes, d’autres pays, ainsi que des recherches & analyses existantes pour renforcer la pertinence de nos actions.

     

     

    Nos publics cibles 

    Dans une dynamique de déconstruction des rapports sociaux entre les sexes, il semble primordial pour No-Body is Wrong de travailler avec toutes les personnes en désaccord avec les idéaux de représentation de leur corps dans l’espace public. Ces corps, No-Body is Wrong les appelle des “corps politiques”. Par corps politique on entend ainsi tous les corps qui sont dépossédés de leur vécu, qui n’ont pas leur place dans la société à cause de ce que leur propre corps raconte d’eux même et qui canalisent les injonctions et les contradictions de cette société

     

    Notre approche de travail

    L’approche de No-Body is Wrong est profondément ancrée dans le féminisme et l’intersectionnalité, choix engagés qui façonnent ainsi l’ensemble des projets. Notion employée en sociologie mais aussi en politique, l’intersectionnalité est une approche qui permet de mettre en lumière la manière dans laquelle plusieurs sources d’oppression et de discrimination peuvent opérer simultanément sur un même individu. 

     

    No-Body is Wrong a développé trois approches de travail interdépendantes et complémentaires que l’on retrouve ainsi dans chacun des projets mis en oeuvre par Simona et son équipe de bénévoles: 

    ● L'accueil, l'écoute et la collecte de la parole

    La Self Love Dance, processus d'empowerment par le mouvement

    ● ​​​​​​​Le débat, la sensibilisation et le plaidoyer

     

     

Intervenant(e)s

Camila

Camila Plate est née en Californie, a grandi en Colombie, et a étudié à l’ECAL (École Cantonale d’Art de Lausanne) en Suisse.

 

Depuis 2010, elle vit à Bruxelles où elle développe ses activités professionnelles en tant que designer.

En 2018 Camila décide de fonder l’ASBL Atelier Kami, pour aligner ses valeurs à sa passion. Le studio propose des services de communication visuelle aux meneurs de projets qui construisent un monde plus inclusif et plus respectueux de l’environnement et de la biodiversité.

Elle aime traduire en images le monde qui l’entoure et notamment, les histoires qui bâtissent les projets qu’elle entreprend. Son regard parfois décalé marque la singularité de ses créations.

Camille

Camille est juriste spécialisée en droit humains et plaidoyer, a travaillé plusieurs années dans des organisations non-gouvernementales en Tunisie

 et à l’international pour dénoncer les défaillances du système judiciaire et les différentes formes de violence étatique qui y sont liées. 

Camille utilise son expertise en matière de vulgarisation, sensibilisation et dénonciation pour questionner plus généralement les diverses formes de violences qui traversent nos sociétés.

Aujourd’hui à la tête de la coordination d’un réseau international d’écoles de cirque à vocation sociale elle s’intéresse de plus en plus aux médiums artistiques comme vecteur positif de lutte contre les discriminations et exclusions.

Formée aux outils d'intelligence collective et techniques de facilitation, elle soutient également différentes associations belges dans leur développement stratégique.

"Un acte minuscule vaut un milion de pensées" 

Ai WeiWei

Simona

Fondatrice de l’asbl No-Body is Wrong, une association qui contribue à la visibilisation et l’accompagnement des corps politiques, en transition et maltraités par notre société. Par le prisme du corps, ainsi qu’une grille de lecture féministe et intersectionnelle, No-Body is Wrong se consacre actuellement aux enjeux rencontrés par les victimes/survivant‧es de violences intimes, mais les également les corps post partum et transgenres.

Pascaline

Pascaline Crèvecœur est accompagnante en périnatalité et comédienne.

Tout d’abord diplômée en interprétation dramatique à l’INSAS, elle travaille en tant que comédienne dans le milieu théâtral et cinématographique puis se forme en tant que doula à l’AFA en 2017.

Spécialisée dans l’approche physiologique de la grossesse et l’accouchement, pour une préparation et un accompagnement à la naissance axés sur le corps et la reconnaissance des besoins spécifique de chaque individu, elle se consacre depuis un moment à la recherche sur les différents tabous et injustices liés aux difficultés maternelles et parentales dans notre société patriarcale.

Avec son engagement auprès de l’association No-Body is Wrong, Pascaline peut allier soutien et accompagnement concret auprès des personnes concernées et militantisme

féministe, pour œuvrer à une véritable considération des problématiques parentales et une libération de la parole des souffrances maternelles.

Ils en parlent mieux que nous

  • img intervenante
    Je suis persuadée que la beauté d’un corps en mouvement ne passe pas par sa conformité aux standards de beauté auxquelles la société nous a habituées. Au contraire je crois que la danse doit ouvrir sur une free-zone ou on permet aux corps d’exister dans leur plénitude, avec leur défauts. Il faut commencer à normaliser d'autres formes d’autre corps!” Simona Soledad
  • img intervenante
    La violence est une conduite qui peut prendre la forme d’actes, de mots ou d’omissions selon le niveau de civilisation (la place de la femme ou de l'imaginaire amoureux) du pays auquel on se réfère.
 La manière dans laquelle la femme est traitée dans le couple est un énorme indicateur du degré de développement d'un pays.
  • img intervenante
    Le manque de soins et d'attention de la part de notre société vis à vis des corps trans, queer, non-binaire est aujourd'hui quelque chose qui nous questionne beaucoup. Corps trans, corps queer, si les itinéraires de vie sont singuliers et pluriels, toutes ces personnes paient le prix fort pour vivre pleinement leur véritable identité : rejet, violences, harcèlement... Comment tout ça s'inscrit dans leur corps? Comment guider ces corps dans ce délicat processus de ré-appropriation? Comment les accompagner au mieux dans les différentes transitions?
  • #
    Corps qui défile dans les rues et s'exprime dans toute sa force politique ("Gloriosas" Yeguadas Latinoamericana) Un corps au pas décisif, un corps qui se déshabille ou se déguise sans limites ni pudeur. Un corps qui revendique le plaisir, qui sanctifie ses propres désirs, qui n'interdit pas la rue, la nuit, la politique. Ce dont nous avons besoin, c'est d'un corps nouveau, un corps qui se laisse revêtir par l'histoire, un corps qui embrasse sa propre histoire, et avec elle continue son chemin.

Notre éthique

Dans une dynamique de déconstruction des rapports sociaux entre les sexes, il semble primordial pour No-Body is Wrong de travailler avec toutes les personnes en désaccord avec les idéaux de représentation du corps dans l’espace public. C’est en cela que l’association s’inscrit dans un projet de “genre” et non uniquement un projet de “femmes”.

En savoir plus

Partenaires